Microsoft Developer News and Blog Entries

Microsoft Developer

Subscribe to Microsoft Developer: eMailAlertsEmail Alerts newslettersWeekly Newsletters
Get Microsoft Developer: homepageHomepage mobileMobile rssRSS facebookFacebook twitterTwitter linkedinLinkedIn


 Que se cache-t-il derrière ce titre énigmatique ?

Q4 2011 - iphone-vs-microsoft

Un incroyable succès économique : au dernier trimestre 2011, les ventes réalisées par Apple sur le seul iPhone ont été supérieures aux ... ventes totales de Microsoft !

- 20, 9 milliards de dollars de CA pour Microsoft, toutes divisions confondues (Office, Windows, Serveurs, Web...) vs

- 24, 4 milliards de dollars pour l’iPhone d’Apple (qui commercialise aussi les Macintosh, iPod, iPad et autres iTunes...)

C’est le très bon site Business Insider qui m’a alerté sur ce résultat impressionnant. 

Au-delà des chiffres, ce succès invite à réfléchir sur le pouvoir intact de l’innovation et me rend très optimiste sur le futur de l’industrie de l’informatique au sens large.

 

L’innovation, ça marche !

9 janvier 2007, Steve Jobs annonce le premier iPhone et ces quarante minutes de vidéo sont un spectacle rare, un vrai hymne à l’innovation. J’encourage tous ceux qui n’avaient jamais regardé la vidéo de cette annonce à le faire.

  

Cette deuxième vidéo est, heureusement pour vous, beaucoup plus courte et dure a peine une minute : ce sont les remarques de Steve Ballmer, Président de Microsoft, à qui l’on demande ce qu’il pense de l’iPhone. Regardez là bien, plutôt deux fois qu’une ! 5 ans après, c’est très cruel pour Ballmer et pour Microsoft !

  

Pour reprendre l’un des commentaires de Steve Ballmer : «le téléphone le plus cher du monde» comme il surnomme en ricanant l’iPhone, est devenu, 5 ans plus tard, une source de Chiffre d’Affaires pour Apple qui dépasse celui de Microsoft, toutes activités confondues ; un produit qui n’existait pas il y a 5 ans.

 

L’innovation, ça ébranle même les plus gros marchés

Janvier 2007 : Apple n’a jamais fabriqué un seul téléphone.

Décembre 2011 : 5 ans après, 5 ans après seulement, Apple a écrasé tous les poids lourds historiques de ce marché qui existait depuis 20 ans.

Revenue share Phone vendors

Ce premier graphique présente sur cette période de 5 années le CA des 8 acteurs principaux,Nokia, Motorola, HTC, RIM Blackberry... dont d’ailleurs ne fait plus partie Microsoft. La percée d’Apple est forte, mais pas spectaculaire. 

Profit share of Apple: other phones vendors

Ce deuxième graphique, qui couvre la même période, affiche les bénéfices de ces mêmes acteurs, et là, les chiffres sont impressionnants ! 

Apple représente aujourd’hui les 3/4 des bénéfices de tous les fournisseurs de téléphones ; pas mal pour le petit dernier de la famille.

Apple share of units, profits & revenues

Le troisième graphique est, de loin, le plus impressionnant. Les trois barres de cet histogramme démontrent l’extraordinaire pouvoir de l’innovation sur un marché mondial, et très compétitif. 

Apple, c’est (en arrondissant les chiffres) :

- 10 % du nombre de téléphones vendus. (Share of units)

- 40 % du Chiffre d’Affaires. (Share of revenues)

- 75 % des bénéfices. (Share of profits)

Vus dans l’autre sens, les chiffres sont au moins aussi intéressants.

L’ensemble des acteurs du marché des téléphones, hors Apple, c’est :

- 90 % du nombre de téléphones vendus.

- 60 % du Chiffre d’Affaires.

- 25 % des bénéfices.

 

L’innovation et l’avenir des grands fournisseurs informatiques 

Xerox Alto

Control Data, Digital, Compaq, Wang, Data General, Palm ... La liste est longue des entreprises qui ont été à un moment les leaders de leur marché et qui ont depuis disparu.

J’ai profité de mon dernier séjour en Californie pour visiter le «Computer History Museum», un lieu que toute personne intéressée par l’évolution des technologies informatiques va adorer.

Mais c’est aussi une visite qui fait trop souvent penser au musée National d’Histoire Naturelle, du jardin des plantes à Paris. Dans les deux musées, on trouve des dizaines d’espèces disparues, car incapables de s’adapter à des mondes qui changent.

Pour revenir au thème principal de ce billet, Apple et Microsoft, l’évolution de leurs capitalisations boursières respectives depuis l’annonce de l’iPhone est sans appel.

Apple vs Microsoft Market Cap 5 years

En 2007, Microsoft valait 3 Apple.

Fin 2011, Apple valait presque 2 Microsoft. (1,7 pour être précis).

Six fois mieux en 5 ans, le pouvoir de l’innovation est impressionnant.

- Le Chiffre d’Affaires d’Apple est plus du double de celui de Microsoft : $46B vs $21.

- Le bénéfice d’Apple est plus du double de celui de Microsoft : $17B vs $8B.

Apple Dec growth rate

- Le taux de croissance d’Apple, décembre 2011 comparé à décembre 2010 est de 73%, un chiffre impressionnant au vu de sa taille, et en plus, il ... accélère ! Sur la même période, le taux de croissance de Microsoft a été de 5%, soit 15 fois moins. 

En toute logique financière, la capitalisation boursière d’Apple devrait donc être au moins de 3 à 5 fois supérieure à celle de Microsoft, pour tenir compte de ces trois paramètres, au lieu d’un écart de seulement 1,7. 

Il a deux façons de répondre à cette anomalie apparente :

  • Apple est sous-évalué.
  • Microsoft est surévalué.

A vous de choisir la bonne réponse... 

 

 

Read the original blog entry...

More Stories By Louis Nauges

Louis Naugès is Founder & President of Revevol, the first European Consulting organization 100% dedicated to SaaS and Cloud Computing. He has 30 years of IT experience. Very few people in Europe have his knowledge and expertise in Cloud & SaaS technologies and applications. He works directly with CIOs of very large organizations. Revevol is the first EMEA distributor of Google Apps and the largest worldwide organization deploying Google Apps is one of Revevol's clients.